Serenade of the Seas - Hawaii

Vous y trouverez les différents comptes rendus de nos membres.

Modérateurs : Vana, toutou

Avatar de l’utilisateur
Marie-Claude
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Messages : 4209
Enregistré le : mar., 12 oct. 2004, 7:43
Localisation : St-Eustache, Québec

Serenade of the Seas - Hawaii

Messagepar Marie-Claude » dim., 12 oct. 2008, 20:57

Afin de faciliter la recherche de nos membres, je remets le compte-rendu sur notre superbe croisière à Hawaii en Octobre 2007, aller-retour de San Diego.

Vous pouvez toujours consulter le 'post' original dans la section 'Discussions' dans lequel Toutou a fait plusieurs ajouts et commentaires puisque nous étions privilégiés de faire une croisière avec elle et son conjoint Big Ben!!

Post original:
http://lemondedescroisieres.com/viewtopic.php?t=2172

Et pour tout plein de photos:

Serenade - le navire: http://good-times.webshots.com/album/561164740lXfwaY
Kona: http://travel.webshots.com/album/561178979EecPPE
Lahaina, Maui: http://travel.webshots.com/album/561189580zgAGfq
Hilo: http://travel.webshots.com/album/561212411ZJKIYW
Oaho: http://travel.webshots.com/album/561260584zQEkOR
Zoo de serviette du Serenade: http://travel.webshots.com/album/561278976eflqOb
Modifié en dernier par Marie-Claude le dim., 12 oct. 2008, 21:06, modifié 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Marie-Claude
Membre d'honneur
Membre d'honneur
Messages : 4209
Enregistré le : mar., 12 oct. 2004, 7:43
Localisation : St-Eustache, Québec

Messagepar Marie-Claude » dim., 12 oct. 2008, 20:58

Croisière Hawaii
Serenade of the Seas - 5 au 20 octobre 2007


Embarquement

Nous sommes arrivés au port vers 11h15 et nous avons dû faire la file dehors avec nos bagages - ce qui est un peu inhabituel, car on laisse habituellement nos bagages aux bagagistes et on fait la file pour s’enregistrer. On a donc traîné nos valises pendant 45 minutes. Arrivé au comptoir d’enregistrement, comme on avait complété et imprimé nos Set Sail Pass, on a passé au rapidement. Une fois nos cartes en main, on était sur le bateau en moins de 10 minutes et à bord à 12h15!!

Les cabines n’étant pas disponibles avant 13h00, on est monté au Windjammer et à notre plus grande surprise nous sommes arrivés face à face avec nos amis Toutou et BigBen!! Le concierge de leur hôtel leur avait conseillé d’arriver tôt, ce qu’ils firent, et purent monter à bord très tôt!!

Après une bouchée, on avait tous très hâte d’aller voir nos cabines sur le pont 8. Mon frère et sa femme étant à leur première croisière, ils étaient tous deux tout feu tout flamme, ce qui nous donnait une belle énergie, comme à notre première!!

Les cabines
Les cabines sont bien aménagées, avec la nouvelle literie, draperies etc. Mais c’est un peu à l’étroit. La configuration fait qu’on a que très peu d’espace pour circuler, et le garde-robe est vraiment mal situé. Si on est dans le garde-robe, on ne peut pas ouvrir la porte de la cabine, ou même la porte de la salle de bain - attention!! Si vous êtes dans la salle de bain, ouvrez la porte doucement car elle frappe la porte du garde-robe et on la reçoit en pleine figure!! Mais, on s’habitue vite et on prend notre petite routine.

Toutefois, le lit et la nouvelle literie sont vraiment incroyable. Le lit et les oreillers sont moelleux à souhaiter, et la couette de coton est lourde et douillette - moi j’aime beaucoup ça!

A ma grande surprise, on ne nous donne pas de lotion et de chapeau de douche. On a un petit savon, et un distributeur de shampoing dans la douche. C’est un peu décevant... on a mieux que ça dans de petits hôtels...

Une autre chose qui m’a un peu déçue est le fait qu’on ne nettoie pas les rampes du balcon et les vitres de notre porte patio. Après deux jours en mer, on voyait à peine au travers... et il y avait tellement de sel sur la rampe du balcon que j’aurais pu remplir une boîte de Sifto!!
Mais j’ai pris ça en charge et chaque matin, j’utilisais les serviettes de nos petits animaux en serviette pour nettoyer la rampe et la fenêtre...

Le service en cabine était très bien. Notre femme de chambre, Laura, était de Jamaïque. Elle nous a accommodé toutes nos demandes: plus de cintres, robe de chambre etc. Et j’avoue que j’avais toujours hâte de rentrer à notre cabine le soir pour voir quel ami nous attendait sur le lit!! J’ai tout à fait craquer pour le petit singe pendu au rideau!!

La nourriture
Bien que ce sujet soit grandement subjectif, je pense que notre groupe de six personnes était unanime: nous avons tous été déçus par la prestation en salle à manger. Les menus étaient assez peu créatifs, et les plats très ordinaires. Nos novices (mon frère et sa femme) s’attendaient à des plats plus raffinés, et nous aussi!! Même les menus de gala étaient pitoyables - et on a eu 3 soirées de gala...

Quant au Windjammer, c’était ce qu’on peut s’attendre d’un buffet, mais le menu du déjeuner a été exactement le même pendant 15 jours, et celui du midi était aussi pratiquement le même tous les jours... Ça vient un peu long... un petit effort de variété aurait été apprécie! Et le service au Windjammer était assez ordinaire... pour une raison qui m’échappe (!) tout le monde était super gentil les 2-3 derniers jours... mais à part ça, c’était plutôt froid comme service. Je dirais même qu’on avait parfois l’impression de les déranger.

Par contre, on a eu d’excellents repas au Portofino et au Chops - est-ce là la réalité d’aujourd’hui? Faudra-t-il maintenant payé un extra pour avoir un repas de qualité? Triste constat, mais je crois que c’est là qu’on s’en va...

Toutefois, il faut noter que le service, tant à la salle à manger qu’aux restaurants alternatifs fut hors pair! Notre équipe à la salle à manger était fantastique. Abbas, notre serveur, était professionnel tout en nous faisant rire tous les soirs, Kevin son assistant était un peu réservé mais toujours poli et attentif. Quant au serveur en chef (Head Waiter) Monty, il travaillait aussi fort que tous les autres et est venu nous jaser à tous les soirs!! Alors chapeau au niveau du service, mais des croûtes à manger quant à la variété et qualité de la nourriture.

Le navire
Le Serenade of the Seas est un magnifique navire. La décoration est variée et agréable. Ça fait du bien de voir un décor différent des bateaux de Princess qui à mon avis se ressemble tous un peu... Le Serenade a des oeuvres d’art partout, dans tous les corridors, les cages d’escaliers etc. Les salons sont nombreux, tout autour de l’atrium au centre duquel se pose une sculpture contemporaine qui va du plafond au deuxième étage - vraiment impressionnant à voir surtout les jours de mers houleuses (ça swinguait fort...!!) Les ascenseurs panoramiques sont aussi fort impressionnant!

Le théâtre est accessible des ponts 5 et 6 et contient assez de sièges pour accommoder tout le monde. Son rideau est magnifique (il est fait main et a coûté plus de $60 000!!!).

Le solarium (indoor pool ma Vero!!) est sublime, avec un décor indonésien très relaxant. Des plantes vertes (vraies et fausses) forment des divisions, et le chant des oiseaux créent une ambiance agréable. Malheureusement, je crois que les gens se levaient à 5h00 pour réserver toutes les chaises... debout à 7h00 presqu’à tous les jours, et je n’ai réussi à avoir 2 chaises qu’une seule fois!

C’était un peu la même chose à la piscine extérieure - il fallait jouer du coude pour arriver à avoir des chaises. Mais on a quand même réussi à lézarder au soleil presque tous les jours. Certains d’entre nous ressemblaient pas mal au petit renne au nez rouge après notre première journée en mer!! Pour d’autres c’était les cuisses... ah les gars... c’est eux qui ont pris les plus gros coups de soleil!! Nous les filles on a été très raisonnables!

De façon générale, nous avons beaucoup aimé ce navire, surtout car il n’est pas trop gros, et qu’on peut facilement s’y retrouver rapidement.


Journées en mer
Quatre jours en mer - qu’est-ce que vous allez faire??? Vous allez pas vous ennuyer??? Jusqu’au pharmacien à San Diego qui y est allé de son scepticisme quant à quatre jours en mer...

Au contraire, quel bonheur!! Comme on était tous crevé avant de partir, ces quatre jours en mer furent une vraie cure de jouvence. Dodo, soleil, bouffe, soleil, dodo, piscine, bouffe... vous voyez un peu, tout ça dans l’ordre et le désordre!! On ne s’est pas ennuyé une seule minute! On a joué au mini-golf et les gars se sont même fait une ou deux parties de golf!

Les 36 premières heures furent un peu rock and roll, car la mer était très houleuse. Plusieurs d’entre nous eurent un peu le mal de mer mais les patchs et les p’tites pilules ont fait des miracles! Malgré la mer agitée, le soleil était radieux! Toutefois, les piscines ont été vidées la première journée pour éviter les accidents, mais dès le deuxième jour tout était rentré dans l’ordre.

Après ces journées au soleil, on avait très hâte de retrouver notre petit groupe au souper - même si la bouffe était ordinaire, la compagnie au souper elle était extra-ordinaire. On a eu beaucoup de plaisir!!

Donc ces jours en mer nous ont permis de se reposer et d’être en pleine former pour attaquer nos escales!

Kailua-Kona - 10 octobre 2007

Après 4 jours en mer, nous avions très hâte d’arriver à notre premier port d’escale! Donc très tôt au petit matin j’étais sur le balcon pour voir poindre le jour, et voir se dessiner les montagnes ondulantes de l’île d’Hawaii!

Comme nous étions à l’ancre, il fallait utiliser les navettes pour descendre à terre et tout le monde voulait être de la première navette. On a quand même réussi à obtenir des billets pour la 7ième navette et nous sommes arrivés au quai vers 9h00. Comme le triathlon Ironman aura lieu le 13 octobre, les athlètes ont envahi la ville, et on peut les voir à l’entraînement dans un corridor de nage aménagé le long de la côte. C’est vraiment impressionnant!

J’avais loué une voiture pour la journée et nous devions prendre notre voiture à l’hôtel Kamehameha qui est de l’autre côté de la rue du quai!! Facile!! Erreur... à l’arrivée à l’hôtel on nous informe qu’il faut prendre une navette pour se rendre à l’aéroport pour récupérer l’auto. On attend la navette pendant 40 minutes!! Et comble de malheur, quand elle arrive, il n’y a pas assez de place pour tout le monde. Donc le chauffeur demande à ce que seuls les chauffeurs embarquent... Evidemment, plusieurs couples n’ont pas suivi la consigne, mais comme on était 4, j’ai dû m’y soumettre. Je suis donc partie pour chercher l’auto seule. Surprise, on me donne un Dodge Durango... wow tout un bétail!!

Je suis revenue à l’hôtel pour récupérer ma gang vers 10h45... Ça nous a hypothéqué la journée un peu... mais on s’en est quand même bien tiré comparativement à Toutou qui à son arrivée à l’hôtel peu après nous s’est fait dire qu’il n’y avait plus de navette... et qu’elle devait payer un taxi... heureusement Dollar leur a crédité le coût du taxi.

Donc, il est 10h45 et nous sommes très excités d’être enfin à Hawaii. On prend la route vers le sud pour se rendre à notre premier arrêt à Honaunau visiter l’église peinte, une petite chapelle qui a été érigée dans les années 1800 par un pasteur belge qui y a peint des fresques naïves afin que les hawaïens puissent mieux comprendre l’évangile. Très jolie et typique.

Ensuite on se rend au parc national Puuhonua o Honaunau. A environ 1 heure de Kona, ce parc est un ancien site sacré où les rois avaient élu domicile, et servait aussi de lieu de refuge pour les hawaïens qui avaient été condamnés à mort après avoir enfreint un tabou (lois des rois hawaïens). Si après leur condamnation ils arrivaient à nager jusqu’à cet endroit, on leur donnait le pardon. Ce site est tout à fait paradisiaque. On y retrouve des répliques des temples hawaïens, avec les tikis et les anciennes fondations faites de roches volcaniques. La mer est d’un bleu royal et une cocoteraie borde ces lieux sacrés.

Après la visite, et des tonnes de photos, on est allé tout près de là dans la baie de Honaunau pour faire du snorkeling. On a stationné la voiture dans un champ et on s’est installé sur les coulées de lave durcie par le temps... le contraste de la roche noire, du sable blanc, de la mer bleue et des cocotiers verts est hallucinant!! On a fait un petit pique-nique puis on s’est jeté à l’eau. A peine les pieds dans l’eau, des centaines de poissons sont venus nous rejoindre... de toute les couleurs, on pouvait les voir même sans avoir notre masque!

Après notre pause snorkeling on a pris le chemin du retour pour rentrer vers Kona. On a fait un arrêt à la plantation de café Greenwell où on a pu goûter aux différents cafés de Kona et se régaler de noix de macadamia!
Plutôt que de prendre la route principale, on a pris les routes secondaires ce qui nous a permis de voir différents quartiers et de voir où et comment les gens vivent. De retour à Kailua-Kona on a été visité la plus vieille église d’Hawaii, puis on a retourné l’auto à l’aéroport à temps pour prendre la dernière navette de 18h00.

Fatigués de notre journée, on est rentré au bateau et on est allé souper au Windjammer d’où on a pu voir le départ du navire à 21h00.


Lahaina, Maui - 11 octobre

Au petit matin, on peut voir une grosse île aux côtes acérées se dessiner. Bien qu’on pensait arriver à Maui, on s’est aperçu en regardant la carte GPS à la télé que nous étions en fait sur les rives de Lanai, île voisine de Maui. Notre arrivée est prévue pour 10h00, et comme on veut être sur les premières navettes, nous décidons de descendre plus tôt que suggéré pour faire la file pour les tickets de navettes... On nous avait dit que la distribution commencerait à 10h30, mais on s’est présenté à 9h30 et il y avait déjà une bonne file d’attente. On a réussi à avoir des billets pour la navette 3. On est arrivé à terre vers 10h45.

Une autre journée magnifique - le soleil est radieux, la mer est bleue!! On tente de trouver une navette pour nous amener à Ka’anapali car ce matin, c’est le snorkeling qui est au programme. On a tellement aimé ça hier, qu’on veut remettre ça. J’avais lu qu’il y avait beaucoup de poisson au Black Rock, un rocher volcanique qui se jette dans la mer au bout de la plage de Ka’anapali, près de l’hôtel Sheraton. On a donc pris un taxi pour se rendre au plus vite. Le taxi a coûté environ $15 et nous a déposé à l’hôtel. On a traversé le lobby et les jardins de l’hôtel qui est splendide en passant, puis on est arrivé sur la splendide plage. Sans tarder on s’est jeté à l’eau! Wow, encore une foule de poisson de toutes les couleurs sont au rendez-vous. La roche volcanique est couverte de coraux, les poissons sont donc nombreux à venir y manger. On voit beaucoup de poissons différents de ceux qu’on a vu hier. De plus, certaines personnes ont acheté de la nourriture, vous pouvez donc imaginez quand la nourriture touche l’eau, tous les poissons accourent et on a peine à voir notre voisin tellement ça grouille de poissons!! A un moment donné j’entend mon frère qui nous crie ‘Tortue!!!’ Là je suis presque virée folle... je ne pouvais en croire mes yeux. Une belle grosse tortue de mer, qui faisait au moins 30 pouces! J’ai nagé avec elle pendant plusieurs minutes, puis elle est remonté et est venu nous dire coucou de très près!! Mon frère a dû la repousser car elle allait embrasser Caro!! C’était vraiment une belle sortie de snorkeling, et tout à fait gratuit!

On est resté là jusqu’à 13h30, puis on est allé mangé une bouchée au restaurant Leilani’s On the Beach du Whalers Village, un centre sur le bord de la mer avec une foule de magasins et de restaurants. On a mangé les meilleurs tacos au poisson (à l’Ono, un poisson hawaien qui fond dans la bouche) de ma vie. Quel délice!!

Puis on est rentré à Lahaina pour revenir sur le bateau afin de se préparer pour notre soirée au Old Lahaina Luau que nous avions réservé des mois à l’avance! Un Luau est un souper spectacle typique où en plus de goûter aux spécialités hawaïennes, on nous offre un spectacle de hula et de danses polynésiennes.

On est redescendu du bateau vers 16h30, et en moins de 15 minutes le taxi nous a conduit au Cannery Mall, derrière lequel a lieu notre luau. On nous a reçu en nous offrant une fleur de jasmin - on la porte derrière l’oreille droite si on est célibataire, sinon, sur la gauche. Puis on nous met un Lei au cou, ce merveilleux collier d’orchidée, symbole d’Hawaii!! On se sentait vraiment de la partie. Puis on nous donne un Mai Tai, ce drink typiquement hawaïen, et on nous installe à notre table. Toutes les installations sont dehors à ciel ouvert. Les tables sont disposées autour d’une scène centrale, et vraiment, tout le monde a une belle vue et nous on était juste au centre. Avant le service du repas, on pouvait se promener sur les lieux et la plage où plusieurs artisans hawaïens démontraient leurs arts. La place était idéale pour les photos, et comme le soleil se couchait, on n’aurait pas pu demander mieux!! Paradisiaque!!
En fait, il y avait même deux couples de mariés qui avaient choisi ce luau comme réception de noce!

Après quelques drinks (Mai Tai et Chi Chi - un pina colada fait avec de la vodka plutôt que le rhum - mon nouveau drink préféré!!)on nous a dit que le porc allait être déterré! En fait dans la tradition hawaïenne, on cuit le porc dans des feuilles de ti qu’on enterre dans un four creusé dans le sable de la plage, et qu’on recouvre de braise ardente. On appelle ce four un imu. On a donc vu le cochon se faire déterrer!

Puis, de façon très organisée, tables par tables, on est allé se servir au buffet. Le menu était composé des principales spécialités: porc cuit à l’imu, saumon lomi, salade de thon crû, crabe, poulet glacé, boeuf grillé, mahi mahi, pord au ti, et le poi, cette pâte faite de racine de taro qui a aidé à la survie de ces peuples en temps difficile, et qui fait toujours partie du régime des hawaïens, comme nous les patates! Le porc cuit dans l’imu n’était pas un grand succès et goûtait principalement la cendre, mais c’était quand même intéressant d’essayer tous ces mets! Un beau plateau de dessert nous fut ensuite apporté. Comme le jour tombait, les flambeaux se sont allumés tout autour de nous. Puis le spectacle a commencé: une série de danses polynésiennes et de hula tout en racontant l’histoire de Hawaii, de ses peuples colonisateurs, de l’arrivée des missionnaires, des américains etc. Un spectacle qui à lui seul valait le prix du billet. On a passé une superbe soirée qui nous a tout à fait transporter dans l’atmosphère hawaïenne.

De retour au quai des navettes, on a trouvé ça un peu moins drôle... on a dû attendre 1h30 en ligne... tout le monde était sorti et revenait en même temps! Mais ces petits inconvénients sont vite oubliés et seuls restent les souvenirs inoubliables d’une journée remplie d’expériences merveilleuses passées en bonne compagnie!


Lahaina, Maui - 12 octobre

Pour cette deuxième journée à Lahaina, on avait originalement décidé de louer une voiture, mais après l’épopée de Kona, on a plutôt opté pour louer un taxi pour faire un tour de 4 heures. C’était un peu cher (60$ de l’heure donc $240 pour le tour à 4 personnes), mais on s’est dit qu’avec quelqu’un de local on en apprendrait un peu plus sur la vie et les coutumes.
On ne l’a pas regretté du tout! On a arrêté un taxi sur la rue avec une chauffeuse qui nous semblait joviale, et après avoir négocié avec elle, on se sentait en confiance. On est donc parti pour notre tournée avec Ni, notre guide pour les prochains 4 heures!

Notre premier arrêt fut à la Plantation tropicale de Maui. On a fait un tour guidé de la plantation avec un petit train. Le commentaire de la guide était très intéressant et on y a vu des fleurs et des fleurs, une foule d’arbres fruitiers, des caféiers, et les fameux noix de macadamia. Une toute petite pluie est venue arroser cette végétation, mais elle n’a duré qu’une minute.

Deuxième arrêt, l’aiguille de la vallée de Iao, Après un terrain sec et presque désertique de la côte ouest de Maui, on entre dans une vallée de forêt pluviale tropicale où la végétation est riche et recouvre les montagnes abruptes qui bordent la vallée. Quand on arrive au parc de l’aiguille Iao, on a le souffle coupé. C’est simplement magnifique et aucune photo ne rend justice à cet endroit. L’aiguille est un cône de lave de plus de 2250 pi, complètement recouvert de végétation qui se dresse entre les montagnes. C’est à cet endroit qu’une lutte sauvage entre Kamehameha I et l’armée de Maui permis à ce roi de finalement unir toutes les îles d’Hawaii en un même royaume. Tout au fond de la vallée, un ruisseau aux eaux des plus limpides se tortillent au fil des cascades dans lesquelles de jeunes hawaïens n’hésitent pas à sauter! Une pluie fine tombe et les nuages bas donne à cet endroit un air du parc jurassique! C’est complètement envoûtant.

On reprend la route pour filer vers la côte est, l’autre côté de l’île. Nous devons traverser la ville de Kahului, une ville très commerciale pas très intéressante - c’est d’ailleurs là que les navires de NCL accostent. Ni notre guide nous demande si on veut aller au Costco ou au Walmart!!! Ouach... pas question!! Elle nous dit qu’elle est soulagée et qu’elle ne comprend pas tous les touristes qui lui demandent de faire ce ‘pélerinage’!! Va pour les employés de bateau qui veulent faire provision de nécessités et de chips, mais disons que nous, on va plutôt filer directement vers les plages de surf de Pa’ia! On peut apercevoir la base du volcan Haleakala, ce volcan de plus de 10 000 pi d’altitude. De son sommet, plusieurs touristes attendent à chaque matin le lever du soleil - une expérience à vivre apparemment - pour nous ça sera pour une autre fois. On ne peut pas voir le sommet car il est constamment dans les nuages. Ni nous dit que le sommet n’est que très rarement visible. La route de 27 miles pour atteindre le sommet prend plus de 2.5 heures!! On arrive enfin à cette plage magnifique ou plusieurs surfeurs sont déjà à l’eau, bien en scelle sur leur planche à attendre ‘la’ vague. Pour nous, ces vagues sont immenses, mais pour eux, elles ne valent même pas la peine de faire un petit effort! On reste sur place un moment, complètement fascinés par la routine des surfeurs jusqu’à ce que ‘une’ belle vague arrive, et hop, les voilà debout à slalomer sur ces rouleaux d’eau turquoise de de houille blanche! Wow... c’est tout un thrill!

De retour à Lahaina vers 13h00, on décide d’aller prendre une bouchée, car notre escapade matinale nous a mis l’estomac dans les talons! Après un lunch très agréable sur le bord de la mer et de la rue principale, on fait un peu de shopping. On est aussi allé visiter la maison Baldwin, maison du premier missionnaire qui est arrivé à Lahaina au début des années 1800. Lahaina était un port de baleiniers. La plupart y venaient de la Nouvelle-Angleterre et les rumeurs de filles nues aux cheveux noir, nageant jusqu’au bateau pour souhaiter la bienvenue aux matelots firent vite tourner le sang des pasteurs puritains de Boston. On envoya donc rapidement plusieurs congrégations de missionnaires qui vinrent ‘casser le party’ des pêcheurs de baleines!! La visite de cette maison nous a appris beaucoup sur l’histoire de ces îles et l’arrivée des ‘blancs’ qui a changé pour toujours le destin de ces îles.

Exténués par cette journée d’exploration et de magasinage, nous sommes rentrés au navire vers 18h00. Mais la mer était un peu agité et certaines des navettes ont eu du mal à débarquer leur cargaison d’heureux touristes, et en plus, deux traversiers étaient accostés au petit quai de Lahaina. On a donc dû attendre 1h30 sur le quai avant qu’une navette vienne nous chercher!!

Après une bonne douche, on avait bien hâte de retrouver nos compagnons de souper car on n’avait pas souper ensemble depuis deux soirs! De belles retrouvailles, mais un souper encore un peu décevant.


Hilo - 13 octobre

Enfin, nous serons finalement accostés et n’aurons pas besoin de chercher des billets pour descendre du navire ce matin. Comme notre escale se termine plus tôt aujourd’hui, on décide de descendre tôt pour profiter au maximum de notre journée au parc national des volcans. Ici aussi on est accueilli par un ensemble de personnes âgées qui dansent la hula et jouent de la musique traditionnelle. La navette de Thrifty tarde à arriver, on décide donc de sauter dans un taxi puisque l’aéroport n’est pas très loin (12$ en taxi). Nous avons loué un véhicule utilitaire, afin que tout le monde soit confortable et ait une vue agréable et encore une fois je me retrouve dans un char d’assault - un Jeep Commander! Mais c’est le véhicule parfait pour cette journée. On fait un arrêt dans une épicerie afin de faire quelques provisions pour notre pique-nique au parc. La route pour se rendre au parc est très belle et on arrive en moins de 45 minutes.

Notre premier arrêt est au centre de visiteur. On rencontre un Ranger qui s’apprête à commencer une visite guidée. On se joint donc immédiatement à son groupe. Après une explication complète de la formation des îles et de l’activité ancienne et récente des différents volcans de ce parc, on traverse la route pour se retrouver dans le lodge du parc le Volcano House Hotel. Ce lodge est le plus vieil hôtel de Hawaii (1846) et l’immense foyer du lobby brûle depuis plus de 125 ans en signe d’hospitalité. Notre Ranger nous amène derrière le lodge d’où on a une vue spectaculaire du cratère et du caldera du volcan Kilauea.
Avec comme toile de fond l’immensité de cette cuve de lave durcie encore un peu fumante et ce décor lunaire, notre Ranger nous a raconté l’histoire de Pelé, la déesse hawaïenne du feu et plusieurs mythes et légendes sur la formation des îles. Il nous parle aussi de certaines espèces végétales endémiques et finit son exposé en nous jouant de la flûte à nez - et oui, il nous a joué un morceau de sa composition avec une flûte dans laquelle il souffle avec son nez. C’était vraiment un moment un peu magique.

On a repris la route pour faire le tour du caldera (caldera est le nom qu’on donne au chaudron formé lors d’une éruption volcanique, toujours beaucoup plus vaste qu’un cratère). On a fait plusieurs arrêts tout du long de la route pour voir les bouches de vapeurs créées par les eaux souterraines qui bouillent et dont la vapeur d’échappe par les failles du sol, les coulées de souffre d’un jaune citron éclatant et à l’odeur répugnante d’oeuf pourri (!). Nous avons visité le musée Jagger où on a appris beaucoup sur la sismologie et l’étude des volcans. On a marché sur une des pistes pour se rendre au bord du cratère - le sol sous nos pieds était très chaud, vraiment impressionnant!! De voir les coulées de lave noire qui s’étendent à perte de vue de part et d’autre de la route est tout à fait époustouflant... Des panneaux indiquent l’année de chaque coulée de lave. La route du tour du caldera nous a pris environ deux heures et chaque arrêt était plus fascinant que le précédent!

On a voulu descendre la route des cratères qui descend jusqu’à la mer mais on voulait se garder du temps pour visiter un peu Hilo, donc on est allé directement jusqu’au tunnel de lave appelé ‘Thurston Lava Tube’. Wow... toute une expérience! On descend quelques centaines de pied sur un sentier complètement enfoui dans la végétation - on aurait vraiment crû être dans une forêt vierge! Des arbres-fougères, les hapu’u, de plus de 20 pieds d’haut nous entourent complètement. Ces arbres magnifiques sont endémiques à Hawaii! Au bout de ce sentier on voit un trou noir et hop, nous voilà dans ces tunnels de lave. Ces tunnels se forment quand la lave coulante en fusion se durcit au contact de l’air laissant la lave en fusion couler en son centre. Quand la coulée tire à sa fin, la lave en fusion s’écoule pour ne laisser que ces tunnels. Les tunnels sont aménagés avec lumière sur une distance, puis peu à peu se rétrécissent et sont sans lumière. A ce point, nous avons rebroussé chemin car maman nous attendait en haut. Mais cette petite excursion en valait vraiment la peine.

Notre dernier arrêt est à l’observatoire du cratère de Kilauea Iki où une montagne de cendre volcanique a été créé lors de l’éruption de 1959! Ce cône de cendre qui n’est qu’un amas de résidu balayé par le vent il y a presque 50 ans, nous rappelle la puissance d’une éruption volcanique. Complètement époustouflé par les paysages qu’on a vu et aussi par la force de la nature et de la végétation qui a réussi à se percer une place à travers ce terrain aride, nous amorçons notre chemin du retour vers Hilo.

Disons que ça ne jasait pas fort dans l’auto... on en a profité pour faire une petite sieste (pas moi bien évidemment...) Jusqu’à notre arrivée au centre de Hilo. On s’est arrêté près du Farmer’s Market, mais la chaleur écrasante nous a fait retourner à l’abri du soleil et à l’air climatisée rapidement - on était vraiment plus confortable dans l’auto que sur la rue!

On a fait la tournée de Banyan Drive, une avenue grandiose qui longe le bord de mer et où les hôtels de Hilo sont situés. Ces hôtels ont tous vu des jours meilleurs, mais l’avenue bordée d’arbres Banyan, ces arbres gigantesques qui se replantent par leur racine aérienne, nous offre un moment de nostalgie quand on lit les écriteaux indiquant qui les ont plantés. En effet, cette avenue est comme le Hilo Walk of Fame. En 1933, les commissaires des parcs ont eu l’idée de faire planter des Banyan par des célébrités. Le premier arbre fut planté par Franklin D. Roosevelt, suivi de Cecil B. Demille, Babe Ruth. En tout, 45 arbres bordent l’avenue, et ces arbres ont réussi à passer au travers plusieurs tremblements de terre et tsunamis qui détruisirent la ville de Hilo à plus d’une reprise!

Le retour de l’auto à l’aéroport s’est fait rapidement, et la navette nous a ramené au port sans délai. Plusieurs artisans avaient installé des kiosques dans le terminal portuaire, et on pouvait y acheter des petits bijoux fait de coquillage et aussi de très beaux bouquets de fleurs, principalement d’anturium, qu’on pouvait apporter à notre cabine - seulement 10$, une vraie aubaine. Mais notre cabine est tellement petite qu’on n’a même pas un petit coin pour le bouquet... les photos devront suffire!

Nous sommes de retour à bord vers 17h00, juste à temps pour faire un saut à la piscine avant le départ du bateau. De notre balcon, on a une vue superbe sur la côte, sur le volcan Mauna Loa (13 676 pi) qui a la tête dans les nuages et de Mauna Kea (13 796 pi), couronné de ses trois observatoires, avec le soleil couchant qui teinte les nuages d’orange et de rose... Encore une superbe journée remplie de surprises et de beautés, différentes de Maui ou de Kona, mais complètement envoûtantes !


Oahu - le 14 octobre

Aujourd’hui, notre petit groupe a des intérêts différents et décide donc de faire des itinéraires différents. Louis et Caro veulent profiter de la journée pour faire un peu de plage à Waikiki et surtout compléter la liste de shopping - c’est notre dernière chance!

Quant à Mariette et moi, on s’en tient à notre plan original, c’est à dire qu’on loue une voiture et on part explorer l’île en traversant la vallée centrale pour arriver sur le ‘North Shore’ célèbre pour ses vagues immenses, et on revient à Waikiki par la côte est, et la route du Pali. On se donne rendez-vous en fin de journée pour aller tous souper ensemble à Honolulu

Nous sommes sur le quai vers 8h00 et la navette de Thrifty est là! Les bureaux de location de voiture sont à l’aéroport qui est à une quinzaine de minute du port. Comme on ne sera que deux, je demande à avoir une voiture compacte plutôt qu’un gros SUV, mais il n’y a plus de voiture de disponible. Toutefois au même moment, quelqu’un arrive pour retourner un PT Cruiser... l’agent de location nous demande si ça ferait notre affaire! Super, on part donc tout de go avec notre petit PT Cruiser rouge!!

Les autoroutes de Honolulu nous rappellent un peu Los Angeles, mais à peine 10 minutes hors de la ville, et on se retrouve en pleine campagne. On rejoint le centre de l’île en une demi-heure. Notre premier arrêt devait être près de Wahiawa dans un site historique où les Alii donnaient naissance, mais on ne l’a jamais trouvé, donc on a continué notre route et on est tombé sur la plantation Dole. On est allé voir et finalement on a décidé de faire le tour de la plantation. On a pris le train ‘Pineapple Express’ qui nous mène à travers la plantation tout en nous relatant l’histoire de l’arrivée de l’ananas sur les îles Hawaii et comment cette culture a changé tant le paysage que l’économie de ce pays. Saviez-vous que pour les planteurs d’ananas doivent porter des vêtements à jambes et manches longues, des gants et chapeaux pour se protéger des épines qui bordent les feuilles de cette plante? Et ce, même à des températures frôlant les 40oC! Et qu’un bon planteur peut planter jusqu’à 10 000 plants par jour!!! Incroyable... Cette visite est très agréable et bien qu’on pensait connaître ce fruit, on en apprend beaucoup. Toutefois, la dégustation d’ananas à la fin de la tournée nous laisse un peu déçue car l’ananas est plutôt surette... celui sur le navire est meilleur!!

On poursuit notre route dans la vallée centrale qui nous offre un paysage impressionnant - de part et d’autre, les deux chaînes de montagnes vertes bordent cette vallée. On arrive rapidement de l’autre côté de l’île, sur la côte nord où l’océan déchaîné est vraiment époustouflant. Comme on descend la vallée pour s’approcher de la côte, on se rappelle un peu les paysages de la Gaspésie, champs et vallons, la mer au loin. Mais on arrive vite sur le bord de la mer, et les sapins et peupliers deviennent palmiers et cocotiers et on retombe vite dans notre monde exotique d’Hawaii! Le village de Haleiwa est la porte du Nord. La rue principale est bordé de magasins de surfs, de petits cafés et de boutiques d’art, mais le village a gardé son charme rustique. Pas de gros hôtels, pas de chaînes de restaurants. Une beauté naturelle ni trop américanisée, ni sur-commercialisée. Sur toute la côte nord et est, la côte n’est qu’une immense plage, divisée en parcs nationaux - donc accès complètement gratuit, stationnement disponible, salle de toilettes, aires de pique-nique... un rêve! Comme ils en ont fait des parcs nationaux, pas de restos, pas d’hôtels... c’est tout le contraire de Waikiki... ces plages sont de sables blancs et d’eaux turquoises - l’image parfaite qu’on se fait d’Hawaii. Toutefois, sur la côte nord, c’est ici qu’on retrouve les plus grosses vagues - jusqu’à 30 pied de haut, et qui forment des rouleaux - le paradis des surfeurs. Ces vagues sont à leur apogée en hiver. A ce moment-ci, les vagues ne sont pas encore à leur summum, mais les drapeaux rouges sont levés, ce qui nous indiquent que même si on se sentait brave ce matin, il faut laisser notre place aux pros... La côte nord est trop agitée pour faire de la baignade, mais une fois redescendu sur la côte est, la mer se calme, et on pourra se mettre le gros orteil à l’eau.

On arrête donc à toutes les 5 minutes pour voir toutes ces plages aux noms légendaires: Waimea, Banzaï Pipeline, Sunset Beach. C’est vraiment cool de voir les gens de promener sur le bord de la route avec leur planche de surf, ou arriver avec leur camion pick-up avec leur chien et leur planche dans la boîte!

Comme il est presque 13h00, on commence à avoir un petit creux. Bien qu’il n’y ait que peu de commerces sur la route, il y a les fameux ‘shrimp truck’, ces fameux camions transformés en cuisine itinérante qui ne vendent que des crevettes! On s’arrête donc à un des ces ‘shrimp truck’... il y a foule! C’est fou, le stationnement est rempli à craquer, et on y retrouve autant de Mercedes, que de décapotables et même une stretch limousine... sans oublier les Harley Davidson... mais les crevettes sont un vrai régal! On s’est ‘bourré’ la face!

Après notre petite pause crevette, on redescend la côte est de Oahu qui est à couper le souffle. Les montagnes se jette littéralement dans la mer, et la route serpente le long de la côte, prise entre le bleu de l’océan et le vert émeraude du velours des montagnes. Encore ici, les plages se succèdent et comme la mer est un peu moins agitée, on prend quelques minutes pour aller se tremper un peu. Comme on est dimanche, les hawaïens ont envahis les parcs et sont en pique-nique avec leur petite famille - on se sent presque de la famille!

Après une épisode un peu stressante où j’ai évité de justesse une collision latérale ET une collision frontale pour me retrouver à sens contraire (nez au sud) dans la voie contraire à notre direction (voie vers le nord)... ouf, on a eu vraiment peur, mais il faut croire que notre heure n’était pas arrivé, et aussi que j’ai des mausus de bons réflexes!! Bref, après cette petite épisode, on a fait un petit arrêt, question de se rafraîchir les idées un peu, pour manger un bon cornet!!

Nous empruntons le Pali Highway pour retourner vers Waikiki. Cette route traverse les montagnes Koolau et en arrêtant à l’observatoire de Pali (qui veut dire ‘falaise’), on a un point de vue absolument extraordinaire sur la côte est et la baie de Kaneohe. Ce parc est aménagé à près de 1000 pi d’altitude, et le vent y est très puissant - attacher vos tuques!! Comble de bonheur, les Marines qui ont une base dans la baie de Kaneohe sont un spectable aérien (à la Snowbirds)! Le parc est rempli de famille en pique-nique venu profiter de ce point de vue incomparable pour regarder ce spectacle.

On rentre à Honolulu vers 16h00, et on fait une tournée des points importants: le palais Iolani - le seul palais royal des Etats-Unis, construit en 1882 et qui fut la résidence des deux derniers monarques hawaïens; la statue de Kamehameha, le capitol. Puis on file par l’avenue Ala Moana vers Waikiki. On fait toute la longueur de Waikiki où défile hôtel après hôtel, et toute une série de boutiques - des plus chics aux plus cheap! Même si la journée tire à sa fin et que le soleil soit vraiment bas, il y a toujours foule sur la plage et le trottoir. On voit un défilé incroyable de jeunes asiatiques, soit en petit bikini, ou les bras chargés de sac Prada, Gucci et Burberry!!! Finalement, on arrive à Diamond Head, le célèbre volcan qui termine la plage de Waikiki.

Notre journée tire à sa fin et comme on a donné rendez-vous à Louis et Caro pour souper, on retourne donc vers l’aéroport pour retourner la voiture. Le retour au port se fait relativement bien avec la navette de Thrifty. Après une bonne douche, on décide d’aller souper à la Aloha Tower, juste à côté du bateau. Cette tour historique fait maintenant partie d’un complexe commercial avec plusieurs restaurants et magasins. Après un bon souper, et un peu de magasinage de dernière minute, on rentre sur le bateau vers 23h00, épuisées d’une journée spectaculaire.

Après avoir comparer notre journée avec Louis et Caro qui eux avaient décidé de rester à Honolulu et Waikiki, et aussi à Toutou et Big Ben, qui partageront avec vous leurs expérience, nous étions bien contente d’avoir opté pour la visite de l’île. C’est vrai qu’on ne peut pas tout faire, mais je pense que sortir de Honolulu vaut vraiment la peine si on veut connaître le vrai Hawaii et voir les beautés que cette île recèle. Notre seul regret est d’avoir manqué Pearl Harbour, mais la visite prend définitivement un bon 3 heures, donc pour nous ça aurait signifié de manquer notre tour de l’île. Honolulu et Waikiki sont à voir, mais si j’avais à recommencer avec seulement une journée, je referais la même chose sans hésiter.


Derniers jours en mer et débarquement - 15-20 octobre

Après cinq jours de découverte et d’émerveillement dans les îles Hawaii, on avait presque hâte de reprendre la dolce vita que nous réserve les jours en mer! Notre première journée a été assez belle et on a retrouvé la piscine et les bains de soleil avec joie. Toutefois, notre farniente a été écourtée de une heure par jour pour trois jours en mer (le 17,18,19). Mais contrairement à tout changement d’heure habituel qui est fait la nuit, et pour une raison tout à fait inexpliquée, on a décidé de faire le changement d’heure à midi... donc, pendant trois jours, on a passé de midi à 13h00 d’un coup sec! Ça peut sembler anodin, mais on était complètement déboussolé...

A notre premier jour en mer, vers 18h00, alors qu’on mettait les dernières touches à notre toilette de gala, le capitaine a pris la parole pour nous annoncer que le bateau avait dû faire demi-tour à cause d’une urgence médicale. Le navire doit donc rebrousser chemin afin d’être à la portée de l’hélicoptère des gardes côtières qui viendra chercher un passager qui a eu un malaise cardiaque. Le capitaine prévoit rencontrer l’hélicoptère dans une douzaine d’heure, soit vers 6h00 am demain matin. Evidemment, notre heure de retour à San Diego sera retardée, mais on ne peut encore prévoir exactement quand nous rentrerons. Le capitaine doit faire ses calculs et nous avisera demain de notre heure de retour. Evidemment, tous ceux qui ont fait leurs propres réservations sont un peu nerveux, mais tant qu’on ne sait pas pour quand notre retour est prévu, ça ne sert à rien de faire quoique ce soit. Evidemment, Louis mon frère me téléphone et me dit qu’il s’en était aperçu car voulant faire une photo du coucher de soleil, il s’était rendu compte que le soleil était du ‘mauvais’ côté du navire!!

Evidemment, cette rescousse en pleine mer fut un événement couru... ma pauvre maman avait une mauvaise toux et afin de l’aider un peu je suis allée chercher un thé vers 5h00 am. Moi qui croyais être seule - erreur!! Les gens s’étaient déjà attroupé sur les ponts extérieurs afin de s’assurer une bonne place pour voir arriver l’hélico. Mais peu après, la sécurité a refoulé tout le monde vers l’intérieur du navire. Les lève-tôt du gym n’ont jamais eu autant de compagnie!! Tout le monde s’était tassé le long des vitres du Ship Shape gym afin de tenter de voir l’hélico - j’y étais moi aussi, caméra à la main! Mais comble de malheur, ma pile était à plat... Mais aussitôt que l’hélico a finalement réussi à atterrir sur l’hélipad du navire, on ne pouvait plus la voir. Je suis donc retourné à la cabine et ai pu suivre par la webcam l’opération d’évacuation. Puis, on a vu l’hélico s’envoler car elle est reparti de notre côté du bateau. L’hélico a été posée environ 15 minutes. L’opération s’est bien déroulée, et on nous a dit plus tard que le patient avait été soigné à Honolulu et qu’il allait bien.

Mais pour rattraper ce retard, le capitaine a mis la pédale à fond, et on a vogué à presque 25 noeuds pendant 4 jours... le vent ressenti frôlait les 75 km/h! Difficile de profiter des ponts ou de faire des activités en plein air... De plus le soleil s’est un peu caché pendant les deux derniers jours. Mais comme on a eu un temps magnifique depuis le début de la croisière et tous les jours d’escale, on n’était pas trop déçu d’avoir un peu de répit.

Ces jours en mer ont donc été passé à relaxer (lire dormir!!), à faire des tournois de Scrabble, on a même été prendre des cours de danse! Mon frère se fera un plaisir de vous dire que le professeur nous a pris pour des jumeaux... il faut dire ici, pour ceux qui ne m’ont jamais rencontré que j’ai 41 ans, et que nous étions en croisière pour célébrer les 50 ans de mon frère... donc Monsieur était pas mal content!! Mais je pense plutôt que la prof avait un p’tit faible pour mon frère! On a eu droit à un dîner-barbecue près de la piscine, c’était assez amusant de voir les pains hamburgers partir au vent! De plus, on a eu deux soirées de gala au retour, soit le 15 et le 18. Puis notre joyeux petit groupe a été souper au restaurant Chops, grâce à BigBen et Toutou qui avait fait les réservations dès leur arrivée à bord! Quel bon souper! Tout était parfait, le service, les plats, et les desserts... on a même rapporté un des desserts à notre cabine pour continuer le délice jusqu’au lendemain!!

On a finalement été avisé le mercredi que notre arrivée était prévue pour 13h00 samedi. La frénésie était palpable... tout le monde tentait par tous les moyens de changer leurs billets d’avion et de réserver des hôtels. J’avoue que c’était très rassurant de ne pas avoir à faire quoique ce soit... On nous a donné nos nouveaux vols dès jeudi. Bon, c’étaient des vols de nuits, mais au moins, on partait samedi et on était chez nous très tôt dimanche matin. Somme toute, on s’en est très bien tiré. Notre seule inquiétude était de devoir attendre près de 10 heures à l’aéroport avant notre vol... mais on a reçu une note de RCI nous expliquant que la compagnie allait nous transporter au Hilton Harbor Island dès le débarquement et qu’on aurait à notre disposition une salle avec rafraîchissement, qu’un souper buffet serait servi. Des autobus étaient organisés pour transporter tout le monde à l’aéroport 90 minutes avant nos vols, et en plus, ils prenaient en charge nos bagages pour la journée.

Comme le retour était prévu en début d’après-midi, des activités ont été organisées pour le matin de notre dernière journée: concert de piano, cinéma etc. On nous a demandé de laisser nos chambres pour 11h30, ce qui nous a donné amplement de temps pour voir l’arrivée au port de San Diego - on est arrivé un peu plus tôt que prévu! C’était quand même bien agréable de pouvoir voir l’arrivée à ce magnifique port, ce qu’on aurait manqué si on était arrivé tôt le matin. On a vu un nombre inimaginable de voiliers entassés dans les nombreuses marinas qui s’entassent sur la côte sud de Californie! Et tous ces lions de mer empilés sur les bouées... Vraiment amusant!

Vers midi, on est allé se chercher un petit lunch et on s’est installé dans le Solarium d’où on pouvait observer les activités du port jusqu’à ce qu’on appelle notre couleur. Toutou et BigBen nous ont quitté vers 14h00, et nous on a été appelé vers 14h20.

Le débarquement en soi a été très rapide, mais une fois à terre, quel chaos!! Les bagages étaient dans de grandes tentes, mais on y entrait et sortait par la même porte. Donc c’était le bordel total! Les uns essayaient de sortir avec tous leurs bagages alors que les autres entraient en courant partout pour retrouver leurs valises... On a finalement repéré tout notre lot et on s’est rendu aux autobus qui devaient nous apporter au Hilton. On est finalement arrivé à l’hôtel vers 15h30. On a été très bien installé dans une salle avec terrasse donnant sur une superbe marina. On nous a servi un excellent repas et bien que nous soyons restés là pendant plus de 6 heures, le temps a passé quand même assez vite - comme j’avais mon ordinateur portatif, on en a profité pour se faire un petit diaporama de nos photos de voyage!!

En conclusion, nous avons fait une croisière magnifique. On a eu quelques déceptions quant à la nourriture et au service un peu trop relax à mon goût, mais ça ne nous a pas empêché de vraiment apprécier l’aménagement du navire, son décor, ses salles publiques, les activités et spectacles. Mais avant tout, j’ai adoré l’itinéraire, incluant les jours en mer avant et après ce qui m’a permis de vraiment décrocher et relaxer avant de commencer notre exploration, puis de se reposer un peu avant le retour. Je n’aurais aucune hésitation à refaire un itinéraire semblable. Un des gros avantages de cet itinéraire fut d’avoir de longue journées d’escales (jusqu’à 21h00 et 2h00am) et de passer deux jours à Lahaina ce qui nous a permis de faire et voir beaucoup plus. Finalement, on a été vraiment choyé d’avoir des compagnons de voyage aussi extraordinaires - évidemment, c’était vraiment super de passer du temps avec mon frère Louis et Caro, et on a eu tellement de plaisir à partager ce beau voyage avec Toutou et BigBen, espérons que l’occasion se représentera à nouveau!!

Et bien voilà... c’est fini...
Avatar de l’utilisateur
flore59
Membre intermédiaire
Membre intermédiaire
Messages : 49
Enregistré le : mer., 13 févr. 2008, 18:31
Localisation : quebec

Messagepar flore59 » lun., 01 sept. 2014, 9:12

Bonjour,

Tout un beau récit de votre croisière pour hawaii. Nous avons réservés aussi notre croisière pour septembre 2015. J ai remarqué que vous n avez pas pris aucunes excursions directement avec le bateau. La location de voiture et son prix et le taxi ou navette ne semble pas trop compliqué . C est pas trop risque de conduire en voiture pour quelques heures pour ne pas manquer le bateau.
2015: Croisière sur Carnival Legend Hawaii - 10 jours départ le 15 septembre au 25 septembre 2015 . Une nuit a Vancouver et séjour 3-4 nuits à Honolulu.

2014: Croisière sur Costa Magica- 7 jours départ le 24 mars 2014 de la Romana et une semaine à l'Hotel.

2011: Croisière sur Celebrity Equinox Méditerranée Occidentale-10 jours départ le 9 septembre 2011 et 2 jours à Rome avant.

Retourner vers « Comptes rendus »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité